Amour propre

Amour propre

Être mère efface-t-il la femme que l'on était ? Une dualité déchirante. Il y a ces mères entières qui se réalisent en donnant la vie, en la protégeant. Puis il y a ces mères en souffrance, à côté de leur vie, claudiquant à côté de celle qu'elles auraient voulu vivre. C'est de ces femmes là dont parle Sylvie Le Bihan et c'est grandiose.