À propos

image1Charlotte Bouteloup.
Croqueuse et dévoreuse de livres…

 

Petit aparté :
Pour ceux qui se demanderaient ; oui, « Loupbouquin » est une compression de mon nom de famille, de ma boulimie livresque et de mon amour pour les escarpins. Mais promis, ici, je ne vous parlerai que littérature !


 

Christian Bobin a écrit :
« Ce n’est pas pour devenir écrivain qu’on écrit. C’est pour rejoindre en silence cet amour qui manque à tout amour. »


Depuis ma lecture de son livre « La part manquante », cette phrase résonne en moi. Est-ce qu’on ne lit pas non plus pour rejoindre cette part qui nous manque ?
Il peut s’agir d’amour oui, mais également de rêve, de voyage, de tous ces détails de vie que l’on observe chaque jour autour de nous mais dont on ne dit rien, de mots qui nous manquent pour l’écrire soi…

Dans la vie, je suis Planneur stratégique digital, mais je suis surtout une boulimique de lecture depuis toute petite ! Je n’avais pas le droit de regarder la Télé, ce qui je pense a accentué ce trait de personnalité. (Maman d’ailleurs, si tu lis ceci, sache que je t’en remercie !)
Je crois qu’il y a quelque chose de l’ordre de la quête de soi derrière tout ça.
Je trouve que lire est terriblement rassurant ! J’y trouve aussi quelque chose de libératoire.
Finalement est-ce qu’on ne passe pas un peu son temps à tenter de se trouver, quelque part au milieu de toutes ces pages ?

J’aime lire ces auteurs qui déterrent des sentiments, des impressions sur les choses pour lesquelles vous n’auriez pas vous même trouvé les mots. J’aime ceux qui vous embarquent dans leur propre histoire vous en laissant l’empreinte pour toujours. J’aime ces écrivains qui vous dessinent un décor sauvage et vous emmènent dans des histoires sombres, haletantes et pleines de suspens. J’aime ceux qui touchent du doigt le sentiment humain. L’amour bien sûr, et tous ses vices, ses tréfonds, ses peurs, ses passions, … J’aime ceux qui vous changent ou qui changent votre regard sur la vie.

D’ailleurs il y a des moments pour certains styles de lecture, c’est vrai non ?
Il y a ces livres qu’il ne faut surtout pas lire quand on ne va pas bien, dépression assurée ! Il y a ceux qui nous redonne un coup de fouet quand on avait l’impression d’être « au fond du bac », « au bout du rouleau ».
Il y a ceux qui nous font du bien parce qu’on avait juste envie de frissons et de suspens (ou de lire des trucs sur des gens qui souffrent, oui oui ça arrive).
Et ceux qui nous font réfléchir sur notre vie, qui nous apportent des bribes de réponses…
Je pense donc vous mettre un petit mot sur le mood de chaque bouquin dont je vous parlerai.

Le vrai pourquoi de ce blog, c’est que j’ai commencé à partager mes lectures il y a un an sur Instagram , et j’ai été ravie et agréablement surprise de découvrir tant de lecteurs avec qui je pouvais échanger et d’avis (histoire de m’épargner des lectures déçues).
Il y a une part d’intime dans le fait de livrer ce qu’on retire d’un livre, ce qu’on en a pensé et j’adore pouvoir le partager avec d’autres serial-lecteurs.
Je me suis donc dit que ce que je fais aujourd’hui sous forme de brèves chroniques sur Instagram, je pourrais aussi le faire ici, avec vous, un peu plus longuement. Il faut dire ce qui est, je suis bavarde et parfois Instagram ne me laisse pas assez de place pour m’exprimer en toute liberté 😉

Je débute,
j’espère ne pas vous déplaire.