Amour propre

Amour propre

Être mère efface-t-il la femme que l'on était ? Une dualité déchirante. Il y a ces mères entières qui se réalisent en donnant la vie, en la protégeant. Puis il y a ces mères en souffrance, à côté de leur vie, claudiquant à côté de celle qu'elles auraient voulu vivre. C'est de ces femmes là dont parle Sylvie Le Bihan et c'est grandiose.

Arabe

Arabe

Un roman qui interroge le sens profond de l'identité. Sa langue.  Serait-ce la langue qui contient en elle la mémoire collective d'où l'on vient. Un récit aux confins de la philosophie, un essai sur l'identité et celle des femmes.