Jours Brûlants à Key West

• Le mood :

Si vous rêvez de la chaleur brûlante du soleil de Floride sur votre peau…Si vous rêvez d’y rejoindre de grands auteurs américains des années 50 subjugués par notre jeune Sagan.
Si vous avez le goût du secret, du sentiment. Plongez.


• L’histoire :

Avril 1955.
Sagan a 19 ans. Bonjour Tristesse vient de sortir en Amérique.
Elle est en pleine promotion à New York.
Des journalistes en folie, le goût du scandale sur les lèvres.
Sagan déprime. Sagan s’ennuie.

À Key West, en Floride habite Tennesse Williams en pleine correction de son roman La chatte sur un toit brûlant.
Franck Merlo ; son amant, est là.
Tous deux cohabitent avec Carson McCullers, grande écrivaine.

L’ambiance est lourde… L’amour s’en va.
Tennessee excité de rencontrer Sagan va l’inviter à les rejoindre.

1963. Franck va mourir. Il décide alors de livrer cette histoire à une journaliste : « B. »
Il nous raconte.
Le récit est entre-coupé de leurs dialogues. Des lettres de B. à son éditeur.

Tout commence par une fugue de Franck dans un Motel (à l’odeur de chaussette).
Que s’est-il passé dans cette maison ?

Avant que Françoise n’arrive,
Ils vivaient tous les trois en autarcie, divertis par les pets de Mr Moon, le chien.

Carson vit dans l’angoisse.
Une peur terrible de l’abandon.
Une mélancolie de vivre.
Un peu cassée Carson. Un peu fragile.

Tennessee s’impatiente.
Sagan viendra-t-elle en pleine promotion ?
Son mal de pied envolé, cette petite pourrait être une bénédiction.
Si elle ne peut pas venir jusqu’à Key West, ils iront la chercher.

« Il est des voix inoubliables, elles portent en elles une particularité, un mystère ou un empêchement. Mal audible, provoquant un effort à l’écoute, la voix de la jeune française frappait par la manière dont elle télescopait les mots.»

Miss Sagan et le soleil.
Miss Sagan le lézard.
Miss Sagan que tout le monde s’arrachait déjà rien qu’au combiné.

Sagan viendra.
Tennessee est exalté.

Ça ne va pas fort entre Franck et lui. Une étrange période.
Des soupçons sur une relation que Franck entretient par lettres avec deux actrices.
La jalousie d’une intimité confiée à une autre.

Un été brûlant à Key West.
Un été si chaud que même les cactus meurent les uns après les autres.
L’océan et ses dauphins.
Les méduses et les requins.

Ces êtres vont s’aimer, s’attirer, se jalouser, se repousser, s’observer, s’envier.
Tout brûle à Key West.
Le désir exulte.

Des amours complexes, des infidélités du cœur.
Sagan se retrouve comme Cécile dans Bonjour Tristesse.
Au milieu d’amours qui s’ennuient et se lassent.
La tristesse gangrène les cœurs.

Mais Sagan apporte la vie.
Tous trois savent que plus rien ne sera jamais comme avant.

« Désormais nous aurions tous les trois quelque chose en nous de Sagan.»

Françoise étouffe les démons bleus de Tenn et Carson.
Carson l’admire comme elle se moque et n’a de cesse d’appeler Françoise « Bonjour Tristesse ».
Franck observe ce trio littéraire. Quelque chose se jouait là.
Des âmes qui se sauvent.
Un morceau d’histoire de la littérature s’écrivait sous ses yeux.

Les rires éclatent.
Les langues s’apprivoisent.
Les corps attirés vers Sagan tant le bonheur est frais et vivant.
La poésie de l’instant et l’enivrement les cueille tous les trois.

« Tout en elle sentait le bonheur de l’instant. Le goût du sel sur la peau, et déjà la marque du soleil entre ses seins, le trouble l’a saisi, je ne l’attendais pas, j’ai tourné la tête, Carson a fait de même, je peux le jurer nous avons été séduits par Françoise à l’exacte semblable seconde. »

Sonder les âmes.
Contempler. Le bruit des vagues.
La jeunesse et ses inconsciences.
Les bains nocturnes et leur fraîcheur.

Franck nous raconte.
Mais il y a quelque chose qu’il ne dit pas.

Le temps presse.
Le ventre se déchire.
Des amours comme des épaves.
Le passé comme un bleu du ciel que l’on ne saurait écrire.

« Nos météos intimes viraient à la tempête.»

La vérité se mêle à la fiction.
Emporté, vous ne la cherchez même plus.
La vérité, c’est le sentiment.


• L’extrait :

« Il y avait quelque chose de pressé dans ce jeune écrivain, une sorte de piétinement intérieur, cela faisait penser au cheval piaffant, secouant son échine quand la course est trop longue à partir. »


• Mon avis :

Un immense coup de coeur !
Ce livre c’est la vie dans toute sa candeur. Et parfois sa douleur.
Nos sentiments les plus profonds, les plus enfouis.
La jalousie, la peur de l’abandon, la possession, le rejet, l’amour, le désir, les regrets, le passé, nos fantômes, nos blessures…

Cette lecture est incroyable. J’y ai retrouvé cette chaleur écrasante que j’avais ressenti en lisant Bonjour Tristesse.
On y lit une intimité incroyable qui se tisse entre de grands écrivains qui changeraient l’histoire de la littérature. Par le scandale, par ce qu’ils étaient.

On y fait également des rencontres étonnantes ; Marylin puis Warhol…
On y sonde les tourments d’écrivains qui allaient écrire quelques-uns des plus grands romans.
On les découvre fébriles, multiples, exclusifs, exaltés…

Un roman dont la construction est très intéressante.
L’histoire racontée par Franck qui se confie à B., qui n’est autre que l’auteure Brigitte Kernel qui se met en scène dans son propre livre…
C’est fin. C’est juste. Ça vous emporte. Ça vous étreint.
Je l’ai refermé en ayant envie de le relire à nouveau. Pour ne pas les quitter sans doute…


• L’auteur :

Brigitte Kernel

brigitte_kernel.png

Nationalité : France
Né(e) à : Rambervillers , 1959

Brigitte Kernel est romancière mais aussi journaliste. Elle a présenté pendant vint cinq ans des émissions littéraires sur France Inter, dont « Noctiluque, » « Noir sur Blanc, » « Un été d’écrivains, » « Lire Avec »… A la télévision, elle a collaboré en tant que chroniqueuse littéraire aux émissions « Rive droite, rive gauche » de Thierry Ardisson sur Paris Première et « Place aux livres » de Patrick Poivre d’Arvor sur LCI .

Son premier roman « Une journée d’Annie Moore » a reçu en 1993 le Prix Paul Guth du Premier Roman. Après « Fais-moi oublier, » « A cause d’un baiser » et « Dis-moi oui » parus chez Flammarion, « Agatha Christie, le chapitre disparu » est son nouveau roman.

Elle est membre de l’Académie Lilas dont elle a, avec Marie-Christine Imbault, co-présidé la création en 2008.


*Source : Babelio


• Références :

  • Jours brûlants à Key West
  • Auteur : Brigitte Kernel
  • Maison d’édition : Flammarion
  • Publication : Janvier 2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s