Adoration

• Le mood :

Un texte sur l’Adoration, sur sa toxicité féroce qui finit par nous séparer du monde.
Sur la perdition de soi en l’autre. Un naufrage terrible qui nous fait chavirer de ses mots.


• L’histoire :

Par quoi tout commence ?
Sort-on totalement entier, totalement vivant d’une passion dévorante ?
Jimmy Levy analyse le process de destruction du « moi » au travers de l’Adoration de l’Autre.
Dans ce texte entrecoupé de flash-back, le narrateur raconte l’emprise vécue pendant des années auprès de L.

L. est toxique.
Bipolaire, dépressive, perverse et narcissique, droguée et dépendante.
Elle ne marchera jamais droit. Il le sait.
Son existence toute entière vacille.
L’adoration est-elle amour ?
L’ombre est là, qui s’installe pour toujours.
L’ange de la mort qui se pose un jour sur nos lèvres.
Nous condamne à la chute, inéluctablement.

« Je ne sais pas encore que j’attends ma mise à mort, coeur battant. »

Ce couple dysfonctionnel nous entraîne dans l’inimaginable.
La possession de l’autre par le sexe, la dévoration par l’intérieur.
La dépossession de soi par un chantage sans limite.
Un À la vie à la mort.
L’avilissement à aimer jusqu’à l’emprisonnement.

« Comme si le sexe réparait la distance au lieu de l’aggraver. »

L. se gave de Lexomil jusqu’à la presque mort sous les yeux médusés du petit garçon.
L. est dissimulatrice, consomme compulsivement.
Elle brûlerait tout pourvu qu’il ne reste plus rien
Que la seule Adoration qu’il lui voue, miroir d’elle-même devenu vital.

« L’adoration est un exil. »

Ce texte c’est un Requiem crescendo d’une souffrance que rien n’étouffe.

« L’hypothèse d’une langue inconnue, imprononcée, qu’elle seule parle et entend, me bouleverse, ajoute à son secret. »

C’est cette douleur pleine de l’autre qui nous imprègne pour toujours.
Peut-on sauver l’autre quand il décide de déserter son propre corps, son propre esprit ?
Peut-on exhumer quelqu’un qui décide de ne plus exister ?
L’Adoration c’est peut-être ce langage étrange et dangereux que l’on a inventé à deux.
Un langage que le Monde ne peut comprendre.
Un langage inconnu qui nous condamne à la dévotion à ce seul être qui parlerait notre langue.
Un langage qui nous exclut du Monde.

« La passion carbure à l’instinct de mort. »

L’Adoration vous condamne.
Une empreinte terriblement présente même une décennie plus tard.
Anamorphose d’elle-même elle vit en vous malgré la séparation des corps.


• L’extrait :

« L’adoration est une anamorphose mortifère de l’amour. »


• Mon avis :

Un texte qui m’a complètement soufflée.
Parce que l’histoire est extrême mais semble terriblement vécue.
Un roman qui sonne comme un exutoire d’une langue que l’on écrit pour s’en guérir.
Au-delà de l’implacable justesse de la définition de l’Adoration, c’est également un chant des mots.

On ressent cette adoration de la langue par l’auteur.
Qui s’en amuse et recherche dans la composition de chaque phrase la beauté des mots et leur écho.
Une construction en puzzle qui nous tient fermement jusqu’à reconstitution de l’histoire du narrateur.


• L’auteur :

Jimmy Levy

jimmy.jpg

Jimmy Lévy est photographe, peintre et producteur de spectacles.

Né d’un père télégraphiste et d’une mère espagnole secrétaire bancaire, il s’installe avec sa famille à Genève, en 1961. Dans les années 70, il fait ses études de philosophie et de littérature du Moyen-Age à l’Université protestante de Genève, suit les séminaires de Jacques Derrida, Roger Dragonetti ou George Steiner.

En 1978, il réalise son premier one-man-show avec Pierre Miserez et crée le Moulin à Danses à Genève.

En 1982, il crée son premier spectacle à Paris : Michel Lagueyrie à la Gaîté Montparnasse. Il devient propriétaire du Palais des Glaces en 1988 et prend la direction artistique du Palace et 2008.

Producteur, c’est lui qui a accompagné Gad Elmaleh, Dany Boon, Pierre Palmade, Jean-Marie Bigard, les Vamps, Patrick Timsit, Eric & Ramzy, Elie Semoun, François Rollin et une bonne vingtaine d’autres dans leur ascension vers les sommets.

« Petites reines » (2017) et son premier roman.

*Source : Babelio


• Références :

  • Adoration
  • Auteurs : Jimmy Levy
  • Maison d’édition : Éditions Cherche Midi
  • Date de publication : 23.08.2018

4 commentaires sur “Adoration

  1. J’ai lu cette magnifique chronique vers 10h ce matin, 3h47 plus tard je tiens entre les mains « Adoration ». Tous les mots mènent vers les librairies ;). Merci pour ce beau travail

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s