Sujet Inconnu

• Le mood :

Un livre qui donne la fièvre.
Un livre qui vous laisse seul(e) après l’avoir terminé.
Un livre qui vous essouffle tant le rythme est soutenu.
Un coup de cœur.


• L’histoire :

Loulou n’est pas de celles qui se présentent.
Encore moins de celles qui se soucient de ce qui est réel ou non.
Elle existe c’est tout.
Au début, elle a 18 ans. Elle raconte.

« J’ai toujours pensé que les plus sensibles venaient de régions merdiques. Ils ont ressenti le vide. L’absurde. Le sens de la vie, ils l’ont cherché. La vie aussi. »

Elle vient d’un village dans l’Est.
Un village comme un cercueil.
Du bêton qui empêche la vie.
Du gris, comme du vide.
Ça ne nourrit pas le gris.
Alors à 8 ans elle décide de partir.

« J’avais huit ans et j’ai décidé de partir un jour. J’ai choisi de ressentir. J’ai choisi de souffrir. À partir de là, je suis condamnée à cette histoire. »

Une famille névrosée mais un amour immense.

« L’amour véritable est parfois moche à regarder. »

Une enfant soldat qui ne répondait à aucun ordre.
Elle découpe des rideaux.
S’exerce au judo.
Combattre.
Se battre pour Sam. Sa peluche.
Le seul ami qui aurait endurer tous les silences.
Sam meurt quelque part en enfance.
Mais il ressuscite le jour où elle trouve.
Le jour où le monde s’éveille.

Grandir en étant cette chose bizarre que l’on regarde étrangement.
Tenir les autres à distance.
Avoir le monde en soi mais ne pas y vivre.
Pourtant sa mère savait que son destin serait extraordinaire.

« Je suis à l’origine des cris. Je suis la rupture. Le début de la fin. Je suis mal partie. »

Puis grandir et partir.
Le sel des larmes qui creuse les joues.
Aimer sa mère plus que tout.

« À dix-huit ans, Sam écrasé contre mon cœur, ma mère était toute ma vie. Ma mère était partie. »

Tremper le sol de sa solitude.
Le griffer de ce manque d’elle.

« Avant ma naissance, ma mère avait déjà besoin de moi. Je suis née pour donner du sens. Je suis née pour qu’elle ait besoin de moi. C’est dans ma chair. J’ai appris à ne pas pouvoir vivre sans ma mère. À penser qu’exister sans elle, ce n’est pas exister. »

Puis une sortie.
Une boîte de nuitTout commence, craque, vole en éclat.
Plus aucun contrôle. Le cœur qui bat.
Le premier cri au monde.
Ils sont là, lui et ses yeux noirs.
La passion instinctive, immédiate, animale.
Les minutes. Plus de minutes.

Elle le rencontre quand un cancer percute sa mère.
Le sein. Celui qui l’a nourrie.

Il est fou d’elle et elle l’aime pour ça.
Eux les inadaptés.
Les déglinguos du système.
Ceux qui n’ont pas de peau.
Elle tiendra grâce à lui.

Mais qui est l’autre ?
C’est alors que naît la colère, la jalousie, la soif de posséder.
L’exclusion.
L’écriture devient la seule échappatoire.

Écrire pour exciser la douleur.
La tordre.
On ne choisit pas d’écrire on écrit.
On ne sait faire qu’écrire.


• Les extrait :

« J’ai donc grandi dans un village de l’Est, dans une grande maison vide, entre une mère hystérique, un père dans son bureau et un aspirateur. »

« Ma mère restera ma mère. C’est l’éternité. La ride de la douleur a creusé son visage. L’éternité est mortelle.
Ma mère a un cancer. »


• Mon avis :

La fièvre de l’écriture.
Et si des ombres, du gris, de la douleur, naissaient les mots. Nécessaires. Obligatoires.
Ce roman de Loulou Robert vous découpe comme un rideau.
Vous met KO comme au judo.
Écrit d’un souffle, la passion adolescence qui vous tord dans la noirceur.
Grand coup de cœur.

On parle de la nouvelle Sagan et c’est fort possible.
Loulou a sa propre voix. Son style incisif et brutal.
Un style qui ne demande aucune permission.
Des mots qui prennent toute la place.
Une narratrice aussi effrontée que son auteur.
Elle aborde les liens mère-fille avec une intensité rare.
Elle dessine l’enfermement amoureux, la passion dangereuse sans vous prévenir.
C’est puissant. Ça se lit d’un souffle.


• L’auteur :

Loulou Robert

AVT_Loulou-Robert_4371.jpg

Loulou Robert est un mannequin et écrivain.
Elle est la fille du journaliste Denis Robert (1958), célèbre pour avoir révélé l’affaire Clearstream.
Elle commence sa carrière de mannequin à 18 ans et enchaîne les couvertures de magazines et les défilés prestigieux (Louis Vuitton, Jeremy Scott, etc.). Elle pose dans les magazines V et dans Muse puis fait plusieurs campagnes pour les marques Vuitton, Diesel, ou Abercrombie.

Exilée à New York depuis quelques années, elle vit à Brooklyn.
En 2016, elle publie son premier roman, « Bianca », en cours d’adaptation cinématographique.

En avril 2017, elle publie son deuxième roman « Hope ».
En novembre 2017, Loulou Robert publie son troisième roman « Mue » aux éditions Holiday Deluxe, un recueil de dix nouvelles préfacé par la journaliste et écrivaine Leïla Slimani.

*Source : Babelio


• Références :

  • Sujet inconnu
  • Auteur : Loulou Robert
  • Maison d’édition : Julliard
  • Date de publication : 16.08.2018

4 commentaires sur “Sujet Inconnu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s