Sucre Noir

• Le mood :

Vous aimez les histoires de trésors et de pirates ? Vous avez laissé certains rêves s’endormir et cherchez inconsciemment à les ranimer ? Vous avez vous aussi un trésor que vous aimeriez déterrer ?


• L’histoire :

Barbe Noire ça vous parle ? Ou plutôt de son vrai nom, le Capitaine Henry Morgan.
Miguel Bonnefoy revisite la légende d’un célèbre Corsaire en nous embarquant dans un récit que j’ai lu avec mon cœur d’enfant tel un conte initiatique.

Sucre noir c’est avant tout l’histoire de la quête d’un trésor, mais pas forcément celui auquel on pense en premier et c’est là tout l’intérêt du livre.

Dans un village des Caraïbes, la légende du célèbre trésor de Barbe Noir disparu il y a de cela trois cents ans, vient chambouler la petite vie tranquille de la famille Otero. Le capitaine aurait fait naufrage avec tout son équipage dans ce petit coin de paradis qui s’avèrera vite être le lieu des enfers. Blessé et en plein délire, dormant sur son or et le trésor issu de ses pillages, il aura préféré mourir avec plutôt que de tout jeter par-dessus bord pour sauver son équipage….

Les explorateurs, chercheurs d’or vont alors se succéder dans cette quête presque aliénée aux portes de la maison de Serena Otero, héritière de la plantation de canne à sucre de son père. Elle les observera tour à tour dans leur recherche obsessionnelle. Son père d’abord, puis Severo Brocamonte, l’Andalou et d’autres encore… Contemplant la cupidité des hommes, Serena est en quête d’un autre trésor. L’amour. Et cherchera sa vie entière à combler ce vide existentiel qui l’habite depuis sa plus tendre jeunesse. La vie de Serena et de son mari sera ficelée de bénédictions mais aussi de maléfices.

Après quoi courons-nous ?
Ne fait-on pas souvent fausse route ?


• L’extrait :

« Imbécile ! Tu seras un homme le jour où tu sortiras un trésor du fond de mes yeux. »


• Mon avis :

J’ai beaucoup apprécié ce roman. Une lecture comme un sucre au milieu des œuvres de cette rentrée littéraire aux sujets souvent lourds et profonds.
Une tendre respiration. Je me suis laissée emporter et j’ai voyagé au cœur des Caraïbes, de ses mangroves, de ses forêts exotiques et humides, de sa chaleur écrasante punie de tout hiver.

Un roman aux effluves de rhum. Romantique et sensuel avec des notes plus sombres distillées au travers des pages.


• L’auteur :

Miguel Bonnefoy.

image1 (1).JPG

Miguel Bonnefoy est professeur de français et écrivain vénézuélien, Miguel Bonnefoy est le fils d’un romancier chilien et d’une diplomate vénézuélienne.

Il a remporté le prix du Jeune Écrivain, en 2013, grâce à une nouvelle intitulée « Icare ».

« Le voyage d’Octavio », son premier roman, fut finaliste du Prix Goncourt du premier roman, Prix Edmée de la Rochefoucauld, Prix L’Ile aux Livres, Prix Fénéon, Prix de la Vocation 2015 et Mention Spéciale du Jury au Prix des Cinq Continents.

En 2016, il a publié Jungle aux éditions Paulsen.

Il s’occupe de la production d’événements culturels pour la mairie de Caracas. Il est également professeur de français à l’Alliance française et organisateur des forums cinématographiques de la Foire du livre, place des Musées.

2 commentaires sur “Sucre Noir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s